conclusion for a compare and contrast essay money can39t buy happiness essays dissertation php sql write essay my talent how to write about myself essay help writing a speech importance of service marketing essay research papers insurance anti essay customer service

Edito d'Avril 2020

État d'urgence sanitaire : les élus locaux mobilisés !

Le 16 mars dernier, le Président de la République annonçait des mesures exceptionnelles liées à l’épidémie de Covid-19 en pleine propagation mondiale. Une crise sanitaire sans précédent venait de s’installer. Avec un mot d’ordre imposant à la population de rester chez elle pendant au moins 15 jours. La gravité de la situation ambiante explique que ce confinement vient d’être prolongé pour 15 jours minimum.

La Bretagne est encore relativement épargnée mais l’épidémie s’installe. Nous devons soutenir et confirmer les comportements de prévention et anticiper l’organisation et la coordination logistique pour protéger au mieux la population et éviter les pics ingérables pour les services hospitaliers.

Forces de proximité et acteurs de la solidarité territoriale, les Maires, les Présidents d’EPCI, les élus municipaux et intercommunaux, relayés par leurs agents territoriaux, ont très vite pris la mesure de l’ampleur de la situation. Ils ont rapidement réorganisé leurs services pour en assurer la continuité et garantir la sécurité des agents, dont nous saluons le professionnalisme et le sens de l’engagement. La solidarité vis-à-vis des personnes fragiles ou isolées a été planifiée avec le soutien généreux des familles, des voisins, des bénévoles…de même que l’accueil des enfants de soignants et la mobilisation des enseignants dans l’école à distance avec une attention aux familles les plus fragiles ou éloignées d’internet.

Dans le respect des sensibilités, les nouveaux élus non officiellement installés dans leur fonction comme les élus qui ont vu leur mandat prolongé ont travaillé de concert pour organiser l’essentiel même s’il a fallu parfois canaliser une certaine amertume. Permettez-moi d’insister ici sur l’esprit républicain qui anime les élus pour dépasser une situation totalement inédite et faire vivre au mieux l’intérêt général à l’écoute attentive des préoccupations de nos concitoyens quelque peu désemparés.

Afin de répondre aux diverses interrogations que vous nous adressez, notre association départementale est en contact permanent avec les services de l’AMF Nationale mais également avec l’Association Régionale des Maires de Bretagne, la Préfecture, le Conseil Régional, le Conseil Départemental, la Direction Académique, le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale (CdG 22) et au mieux l’ARS. La coordination et l’esprit de partenariat ne sont pas encore vraiment calés, à notre grand regret, confirmant les fortes attentes exprimées unanimement lors des premières Assises des Maires de Bretagne.

Les 8 EPCI des Côtes d’Armor constituent des périmètres de coordination pertinents dans un dialogue respectueux avec les communes, à l’exemple de la distribution de masques H1N1 stockés dans nos mairies et souvent oubliés. Même périmés, ils ont été une première réponse aux demandes pressantes qui s’exprimaient. À l’exemple encore de la mutualisation des accueils de loisirs des enfants des professions prioritaires pendant les vacances de Printemps.

Nous sommes également très attachés à ce que la responsabilité des maires soit respectée pour la tenue de marchés à titre dérogatoire. Il est tout à fait possible d’y effectuer des achats de première nécessité, de produits frais locaux ou en circuit court en respectant les consignes de sécurité sanitaire et aussi prudemment que dans une petite ou moyenne ou grande surface de distribution. C’est la manifestation vigoureuse de notre soutien et de notre solidarité aux producteurs locaux.

Vous n’avez pas hésité à nous saisir rapidement des projets de fermeture de classes pour la prochaine rentrée scolaire. La protestation a été unanime et a permis de différer l’établissement de la carte scolaire. Sur ce point, j’ai interpellé le Président de l’AMF Nationale ainsi que le Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale pour lui signifier que le Covid-19 et la gestion locale de cette crise constituaient l’essentiel de l’activité de nos élus. La question de l’organisation scolaire de la prochaine rentrée doit être envisagée dans une autre temporalité en phase avec la finalisation de l’installation des nouveaux conseils municipaux et dans des conditions plus sereines.

Tous les acteurs institutionnels et notamment de proximité sont mobilisés pour permettre à notre pays de fonctionner dans ces moments très perturbés.

Nous restons bien évidemment à votre disposition pour tout renseignement que vous jugerez utile de nous communiquer. Nous vous invitons à consulter régulièrement notre site internet au sein duquel figure une rubrique dédiée au Covid-19 et aux conséquences sur le fonctionnement de nos collectivités.

L’équipe de l’AMF 22 étant confinée, vous pouvez nous joindre au 02-96-01-23-42 ou par mail à l'adresse amf22@orange.fr.

Vous assurant de ma solidarité républicaine,

Armelle BOTHOREL
Présidente

 
Agence web saint brieuc